Facebook : Gestion sulfureuse des données privées, Royaume de la Fake News et de la haine ?


Bonjour,

Que l’on utilise pas ou peu Facebook ou que l’on soit un utilisateur régulier, il est difficile de passer à côté de ce réseau social.

Et cela s’explique notamment par le fait que son nombre d’utilisateurs est colossal. En effet, fin 2018, Facebook comptait 2,27 milliards d’utilisateurs actifs par mois dans le monde et 1,49 milliards d’utilisateurs actifs par jour. En ramenant ce chiffre à la France, celui-ci tombe à 33 millions d’utilisateurs mensuels actifs.

Autant dire que cela représente une masse très importante d’utilisateurs et il est donc normal d’en entendre parler en bien, comme en mal. En plus de cela, notons que Facebook enregistre des bénéfices records, 22,1 Millards de dollars en 2018 (environ 19,62 Millards d’Euro), soit une hausse de 39%

Malgré ces chiffres qui donnent l’impression que tout va bien, les dernières nouvelles concernant Facebook sont loin d’être réjouissantes, que ce soit pour l’entreprise, comme pour les utilisateurs. En effet, Facebook est régulièrement accusé de ne pas payer assez d’impôts (tout comme la plupart des GAFAM) ou encore de revente et mauvaise gestion de données privées et l’année 2018 a été particulièrement difficile sur ce sujet, notamment avec la crise due à l’affaire Cambridge Analytica.

Le côté paradoxal, c’est que malgré ça, peu ont ralenti ou arrêté d’utiliser Facebook. Pourtant nombreux sont ceux et celles qui disent ne pas avoir confiance en Facebook. 51% des français se disent dans ce cas fin 2018. Alors que et qui croire à propos de Facebook ? Est-ce vraiment le mal incarné ?

Les problèmes liés à Facebook

Si l’outil en soi peut être jugé comme intéressant, l’utilisation qui en est faite derrière est clairement nuisible et cela pour plusieurs raisons :

  1. La collecte massive de données qui en fait un outil de surveillance et de manipulation de masse, sans compter le non respect de la vie privée
  2. Les techniques malveillantes de Facebook pour arriver à collecter le maximum de données
  3. Les propositions de l’algorithme et la propagation des Fake News et de la haine
  4. Le système de modération qui est loin d’être à la hauteur

Il y a tellement à dire que faire un inventaire complet de tout ce qui ne va pas serait bien trop long à faire. C’est pourquoi nous avons essayé de nous en tenir aux principaux problèmes… Qui plus est, ces problèmes existent depuis les débuts de Facebook.

A noter que sur Wikipedia, vous pourrez trouver une liste de la plupart des critiques faites à l’égard de Facebook ici et ici.

1. La collecte massive de données qui en fait un outil de surveillance et de manipulation de masse, sans compter le non respect de la vie privée

Beaucoup diront « C’est pas grave, je n’ai rien à cacher ». Dans ce cas, j’ai envie de dire, pourquoi utiliser des messages « privés » ou encore limiter l’accès à certaines photos si on a vraiment rien à cacher ? Et enfin, êtes-vous sûr que ce que vous avez posté ne peut pas vous porter préjudice ?

dessin-humoristique-e-rc3a9putation-sur-le-plan-professionnel
Source : https://blogrhiaepoitiers.wordpress.com/2014/11/27/le-reputation-laffaire-de-tous/

L’article d’où est issue cette image donne un exemple de comment vos données postées sur Facebook et sur internet en général peuvent être exploitées. Dans l’idée, cela rejoint le sujet traité par l’une des vidéos de Lolywood que nous avons précédemment présentée.

Plus concrètement, si on devait décrire ce qui se passe sur Facebook avec vos données, voilà ce que cela donnerait :

Imaginons que vous entrez dans une boutique quelconque et qu’on vous dit à l’entrée que vous devez retirer tous vos vêtements et remettre à ceux et celles qui s’en occupent tous vos contacts, vos communications et autres secrets cachés dans votre smartphone. En plus de cela, les gérants de la boutique se réservent le droit de communiquer vos informations personnelles à qui ils veulent sans vraiment vous demander votre consentement.

Le feriez-vous ou quitteriez-vous la boutique sans vous retourner ?

Eh bien, en utilisant Facebook, c’est ce que vous faites… Vous n’êtes donc pas un client mais un produit ! Et le pire, c’est que vous transformez également vos amis en produits…

Et cerise sur le gâteau, vu que toutes ces données sont stockées dans un seul et même endroit, en cas de piratage, cela fait davantage de données à voler ! Cela est d’ailleurs arrivé plusieurs fois récemment et cela a touché plus de 30 millions de comptes. Et la prochaine fois, cela risque d’être pire vu que Facebook veut interconnecter en début 2020 WhatsApp, Instagram et Messenger.

Si le tableau dressé sur les données personnelles n’est déjà pas très beau, c’est loin d’être fini ! C’est là que vous allez peut être vous rendre compte que l’utilisation de Facebook est vraiment dangereuse et pourquoi on parle de surveillance et de manipulation de masse.

En effet, Facebook (et pas que…) a déjà servi lors de la réélection d’Obama et l’élection de Trump. Pour comprendre comment cela est possible, voici une vidéo proposée par Le Monde :

Maintenant, rien ne dit que cela n’est pas utilisé dans d’autres buts car il semble que tant qu’on a de l’argent à leur donner, ils sont peu regardant sur ce qui est fait derrière…

En tout cas, de plus en plus d’enquêtes sont faites sur Facebook et leur gestion des données privées et il n’est pas dit qu’ils ne reçoivent pas prochainement une amende record pour manquement à leur devoir.

2. Les techniques malveillantes de Facebook pour arriver à collecter le maximum de données

Si Facebook collecte énormément de données au travers de son réseau ou encore de son application mobile, ils sont loin de s’arrêter là.

Moi Moche et Mechant 2 - Couverture Facebook (6)
Source : https://www.couverturefb.com/picture.php?/4556

En effet, Ils ont notamment proposé 20$ par mois à des jeunes (de 13 à 25 ans) pour espionner leurs smartphones en permanence et voir ce qu’ils faisaient.

Ils récupèrent également sans votre consentement des informations contenues dans votre téléphone dont les appels, SMS, MMS mais aussi des données issues des applications utilisées.

D’ailleurs, cela leur a valu récemment les foudres d’Apple.

3. Les propositions de l’algorithme et la propagation des Fake News et de la haine

Quand on entend parler de Fake News, il n’est pas rare de voir le nom de Facebook à côté. Ceci dit, avant de réellement s’intéresser aux Fake News, il est intéressant de comprendre comment fonctionne l’algorithme de Facebook, car celui-ci est en est en quelque sorte le moteur de propulsion des informations (vraies ou fausses) qui circulent sur Facebook. Ce moteur porte le nom de « EdgeRank » et fonctionne de la manière suivante :

algorithme-facebook-fonctionnement
©Agence Tiz – Source : https://www.tiz.fr/algorithme-facebook-reseaux-sociaux-instagram-twitter-linkedin-youtube/

Un fonctionnement assez simple basé sur le type de contenu, l’influence de l’utilisateur / la page, le type de sujet et sur le Buzz que le contenu peut générer.

De ce fait, on peut mieux comprendre maintenant comment des Fake News ou sujets haineux peuvent être partagés rapidement et à grande échelle… Tant que cela permet de faire du Buzz, le reste n’a que peu d’importance… Si ce n’est pas une belle philosophie que nous avons là !?

Et malgré les « promesses » d’amélioration faite par Mark Zuckerberg à ce sujet, cela n’avance pas vraiment, comme on peut le voir avec cette Fake News sur les vaccins ou encore celle-ci concernant les Gilets Jaunes.

Et chose incroyable, grâce au fonctionnement de Facebook, certaines personnes ont fait des Fake News leurs métiers aux Etats-Unis où plus de 40% de la population suivent les news uniquement sur Facebook… Plus d’informations dans cette vidéo :

Facebook Fake News ARTE
Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo sur le site d’ARTE

Malgré ça, le problèmes des Fake News n’es pas imputable à 100% par Facebook (même si son système les boost fortement), les utilisateurs ont également une grande part de responsabilité car il partage des faits sans vérifier les sources ou en s’appuyant sur des sites peu recommandables. Maintenant, tant que le système de Facebook restera comme décrit ci-dessus, Facebook restera le Royaume incontesté de la Fake News…

4. Le système de modération qui est loin d’être à la hauteur

En plus de tout ce qui est énoncé ci-dessous, voici le dernier point noir (que nous avons listé) de Facebook et pas des moindres.

En effet, la modération d’une plateforme quelle qui soit n’est jamais une mince affaire, alors une plateforme comme Facebook avec plus de 2 Milliards d’utilisateurs actifs, ça laisse songeur… Et force est de constater que malgré les moyens qu’ils ont, c’est loin d’être à la hauteur, autant en nombre de modérateurs, qu’au niveau des règles.

Ci-dessous une vidéo d’ARTE à ce sujet :

Moderation-Facebook

Si vous voulez plus de détails sur la modération de ce type de plateformes, nous vous invitons à visionner le documentaire « Les nettoyeurs du web » fait en 2018 par ARTE dont vous trouverez quelques informations ici.

Se passer de Facebook

Si suite à toutes ces informations, vous cherchez à quitter Facebook, eh bien, sachez qu’il existe d’autres réseaux sociaux et notamment des alternatives respectueuses de vos données privées pour le remplacer. En voici quelques exemples  :

Pourquoi dans ce cas Tugaleres est toujours sur Facebook ?

Tugaleres a toujours une page Facebook mais celle-ci est alimentée uniquement par un script. Aucune personne ne se connecte pour ajouter du contenu, regarder les éventuels commentaires ou autre. N’attendez donc pas de réponse de notre part sur Facebook !

Nous avons conservé notre page Facebook pour informer les personnes qui ne sont pas encore passées sur une solution plus viable et respectueuse de leurs données privées. Il en va de même pour Twitter où là aussi, seul un script alimente le compte.

Le seul réseau social sur lequel Tugaleres est actif, c’est Mastodon. N’hésitez pas à nous rejoindre 😉

Pour finir, nous espérons que cet article vous aura plu malgré sa longueur 🙂


Remerciements aux différents médias qui m’ont inspiré et donné des références ainsi qu’aux Mammouths qui partagent énormément d’informations à ce sujet.

Sources non citées dans l’article :

3 réflexions sur “Facebook : Gestion sulfureuse des données privées, Royaume de la Fake News et de la haine ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.