Debian-Facile ou comment rendre facile d’accès l’univers Debian !

Bonjour,

Aujourd’hui, nous allons parler de Debian-Facile que nous avons déjà évoqué ici ou encore ici, lorsque nous avons parlé de la campagne de réemploi qu’ils ont lancé avec Emmabuntüs et ayant le soutien de Blabla Linux, Linux-Live-CD.org et nous-même.

Debian-Facile est une association qui a pour but de rendre facile et accessible l’utilisation de Debian. Pour que cela soit possible, énormément de documentation rédigée de façon simple et en Français est mise à disposition, un forum permet de poser des questions et d’échanger avec les membres et une image préconfigurée de Debian est proposée.

L’image en question est une Debian à 100% (aucun dépôt additionnel n’est ajouté) avec l’environnement Xfce et contenant de la documentation sous format PDF ainsi que des logiciels et utilitaires pour faciliter la vie de l’utilisateur par rapport à l’installation ou l’utilisation d’une Debian classique.

Par ailleurs, cette image a également un affichage soigné avec le thème (Arc) et le jeu d’icônes (Numix Circle) qui sont installés par défaut afin de rendre l’ensemble plus attirant. A noter que sur une Debian classique, il est possible de les installer via les dépôts.

Passons maintenant à la présentation de cette image. Ici, cela sera l’image 10.5-1 en 64 bits qui sera présentée et qui est téléchargeable ici. Celle-ci est basée sur Debian Buster 10.5 et son support LTS est valable jusqu’en 2024.

Lors du premier démarrage, nous avons un message de bienvenue avec quelques informations utiles :

Et c’est d’entrée que le point fort du projet Debian-Facile apparaît car on nous présente la documentation existante pour découvrir et prendre en main son système. Tout est expliqué avec des termes simples et des captures d’écran à l’appui, ce qui fait que cela est compréhensible par tout le monde.

Le manuel de l’utilisateur est dedié à Debian-Facile, même si plusieurs éléments sont également applicables sur une Debian classique utilisant Xfce. Ci-dessous deux captures d’écran venant du manuel de l’utilisateur :

Et le cahier du débutant est sur Debian (dans le sens large du terme) et plus complet mais rédigé dans le même esprit afin d’être compréhensible par le plus grand nombre :

Une copie des versions PDF de ces documents est disponible ici pour celles et ceux qui voudraient voir cela plus en détails 😉

Pour les utilisateurs de cette image, ces documents sont disponibles à tout moment via le lanceur « DF » qui a été placé en bas à droite de l’écran :

Les deux premières entrées correspondent aux documents présentés ci-dessous. Le « A propos de ma Debian » ouvre le logiciel Hardinfo :

Le « Guide de référence pour Debian » ouvre une page sur Firefox qui vous proposera d’ouvrir ce guide dans différents formats. Ce guide est plus technique et permet d’approfondir les connaissances vis à vis de Debian. Ci-dessous la page ouverte avec le document en version PDF :

Il est possible de retrouver ce guide en version web et à jour ici.

Et enfin les deux derniers liens mènent vers le wiki et le forum de Debian-Facile. D’ailleurs, en vous baladant dans votre gestionnaire de fichiers, vous trouverez images ou vidéos qui pourront également aider, je n’en dis pas plus pour laisser le plaisir de la découverte pour ceux et celles qui voudraient tester Debian-Facile 🙂

En dehors de la documentation, le message de bienvenue présente également un menu simplifié, il s’agit du HandyMenu dont le lanceur (raccourci) est présent sur le bureau :

Maintenant que nous avons vu ce qui fait la spécialité de Debian-Facile, regardons plus en détails ce que nous cache (ou pas 😆 ) le système. Côté ressources au démarrage, on est sur du 500 Mo de RAM (d’après Neofetch qu’on a toujours utilisé jusqu’ici pour les comparaisons) :

On a donc plus de RAM consommées que sur Emmabuntüs DE3 1.02 et Linux Mint 20 mais moins que sur Xubuntu 20.04 LTS.

Plusieurs fonds d’écrans sont disponibles par défaut, voici quelques exemples en images :

Au niveau des paramètres, on se retrouve avec ce que l’on peut voir ailleurs avec du Xfce :

Pour le menu d’applications, on retrouve « Whisker » mais avec une présentation légèrement différente au niveau du placement des boutons de déconnexion et paramètres :

Côté logiciels, il y a tout ce qu’il faut pour faire les principales tâches bureautiques et multimédias. Vous trouverez ci-dessous la présentation de quelques logiciels.

Pour le navigateur, c’est Firefox en version ESR 68.12 qui est présent :

A noter que par défaut, les extensions suivantes sont installées :

On retrouve également la suite LibreOffice :

GIMP pour ce qui est édition et retouche photos / images :

Côté client mail, c’est Thunderbird qui est présent :

Plusieurs petits jeux sont également présents :

Côté Multimédia, on retrouve Asunder et le célèbre VLC :

Ainsi que Quod Libet pour la musique :

il y a également quelques petits utilitaires qui se démarquent comme DFL-Dispatch qui permet de trier rapidement des fichiers en fonction de leur type (image, texte, audio etc…). Pour cela, on sélectionne l’emplacement où se trouve les fichiers puis le type de fichiers qu’on veut isoler et il fait le reste tout seul :

Il y a également l’utilitaire de sauvegarde Déjà Dup :

et on retrouve également Gparted pour gérer ses partitions :

Pour l’installation des logiciels, c’est Gnome Logiciels qui est utilisé :

A noter qu’au besoin, Synaptic est également présent.

Pour les mises à jour, il est possible d’en appliquer via Gnome Logiciels mais le système se maintient à jour tout seul, comme cela est mentionné dans le manuel de l’utilisateur (page 113) :

Il reste néanmoins possible de désactiver les mises à jour automatiques en recherchant dans le menu Whisker « update » pour ouvrir l’application « Software & Updates » et aller désactiver cela dans l’onglet « Updates » :

A noter que tout n’est pas traduit ici, un fil de discussion a été ouvert à ce sujet, plus d’informations ici.

Pour finir, une courte vidéo de présentation de ce système est disponible sur Peertube :

Cliquez sur l’image pour ouvrir la vidéo

Edit : Ajout de la vidéo faite par Amaury de Blabla Linux pour présenter cette vidéo :

Pour conclure :

  • La navigation est rapide et l’interface graphique plaisante OK
  • Après installation, l’essentiel des logiciels sont là pour le multimédia, internet et la bureautique OK
  • Les logiciels proposés n’ont pas toujours des versions récentes Non OK
  • Support jusqu’en 2024 OK
  • Un système qui consomme peu de ressources OK
  • Tout est bien documenté OK

En espérant que cet article vous aura plu.

15 réflexions au sujet de « Debian-Facile ou comment rendre facile d’accès l’univers Debian ! »

  1. Oups, en effet, je viens de voir que j’avais mis un « s »…

    Désolé, j’étais persuadé d’avoir écrit correctement, du coup merci à vous deux de l’avoir signalé et désolé pour mon côté boulet sur ce coup 🙂

    A force de lire, corriger et relire l’article, on ne voit même plus ce que l’on écrit !

    J'aime

  2. o/ 🙂 et sinon, à part le « s » si présent, merci beaucoup pour cet article ! content que notre travail te plaise 🙂
    on va tenter d’alléger un peu tout ça pour la prochaine version, si Debian nous le permet 😉
    ++

    J'aime

  3. Hey 🙂

    Le pire, c’est que je m’en veux de pas avoir capté au premier message que j’avais un « s » en trop :/

    Pour ce qui est de la découverte et du test, j’ai bien apprécié et je pense que ça se ressent dans l’article.
    Bien entendu, s’il y a des nouveautés, je regarderais ça avec intérêt 🙂

    A+ et merci pour ton commentaire 🙂

    J'aime

  4. Pour être un des participant à l’image, merci beaucoup du retour, je vois rarement des articles aussi bien fait, concis/précis et avec plein d’images. Super chouettos.

    Aimé par 1 personne

  5. Merci pour ce super tuto !
    Etant ancien utilisateur / installateur de Handylinux, je suis passé à Lubuntu… mais je me suis rendu compte que Handylinux = Debian Facile.
    D’où ma question : en dehors de la philosophie Debian vs Ubuntu, vous me conseillez plutôt Lubuntu ou Debian Facile sur un vieux portalbe (Toshiba U200-162) ?
    Merci pour vos conseils avisés 😉

    J'aime

  6. Bonjour,

    Alors les deux systèmes sont prévus à la base pour des machines peu puissantes.

    Ceci dit, le Toshiba U200-162 est vraiment léger en terme de configuration, d’après ce qui est noté ici : https://www.01net.com/actualites/satellite-u200-162-de-toshiba-petit-et-robuste-323905.html

    Notamment en RAM où de base il y a 1Go et donc chaque Mo consommés est à compter.
    LXQt, l’environnement de Lubuntu est un peu plus léger que Xfce que l’on voit dans Debian-Facile.

    Ceci dit, d’après ce que je vois, le processeur Intel® Core™ Solo T1300 est prévu pour une architecture 32 bits et non 64 bits, voir : https://ark.intel.com/content/www/fr/fr/ark/products/27242/intel-core-solo-processor-t1300-2m-cache-1-66-ghz-667-mhz-fsb.html

    Lubuntu dans sa dernière monture ne prend pas en charge le 32 bits et donc ne semble pas le choix à faire ici.

    Debian-Facile me semble donc le plus adapté vu que cela peut équiper du 32 ou 64 bits. Il y a également Emmabuntüs qui propose du 32 bits (base Debian) avec l’environnement Xfce et également LXQt, voir : https://tugaleres.com/2020/07/08/emmabuntus-bien-plus-quune-simple-distribution/

    Donc ça peut être une option à considérer 🙂

    En espérant que cette réponse puisse aider.

    J'aime

  7. Merci pour votre réponse 🙂
    Oui, mon Tosh est vraiment light, mais j’ai du mal à m’en débarrasser alors qui’il rend encore des services à ma femme.
    J’avais tenté un Emmabuntüs, mais mon Tosh ne semble pas compatible car je n’ai pas réussi à l’installer (je suis un newbee Linux…). Mais la Debian, je la connais bien et j’ai toujours beaucoup apprécié. Je vais donc envisager de repasser à Debian, vu qu’il est encore en 32 bits, en effet. Et le jour où il sera vraiment plus dispo, mon petit Tosh prendra une retraite bien méritée…
    Super le site en tout cas ! Pleins de tutos et d’infos pour le débutant que je suis.

    J'aime

  8. Avec plaisir et content de voir que les articles plaisent 🙂

    Pour ce qui est du PC, tant qu’il peut servir, il n’y a pas de raison de s’en priver ! Ma remarque était dans le sens où fallait viser au plus léger possible côté système pour laisser un maximum de ressources pour les applications derrière.

    Ce qui peut être testé sur cette machine, c’est de mettre ZRAM pour compenser le peu de RAM disponible, voir : https://wiki.debian.org/ZRam

    Une vidéo a été faite par par notre ami Amaury (Blabla Linux) pour en parler :

    Pour Emmabuntüs, c’est bizarre que cela ne passe pas vu que c’est une Debian à la base.
    Au besoin ne pas hésiter à remonter le souci sur le forum avec quelques détails (erreur rencontrée, installation choisie etc…) : https://forum.emmabuntus.org/

    J'aime

  9. Merci pour le tuyau de Zram : je testerai cela à l’occasion 😉
    Pr Emmabuntüs, je n’ai pas compris non plus. Mais ce n’est pas grave, pour le moment, ça tourne avec Lubuntu et je retesterai Debian Facile.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.