Xubuntu 20.04 – Présentation et avis

Bonjour,

J’ai déjà fait quelques articles pour présenter des distributions Linux. Aujourd’hui, cest au tour de la Xubunu 20.04 LTS sortie le 23 Avril 2020.

Comme son nom le laisse attendre, cette distribution est basée sur Ubuntu 20.04 LTS et le X fait référence à Xfce qui est l’environnement choisi dans cette distribution. A noter qu’Ubuntu tourne avec Gnome.

Contrairement à la LTS d’Ubuntu qui est maintenue pendant 5 ans, celle-ci ne le sera que pendant 3 ans, c’est à dire jusqu’à Avril 2023.

Voici donc le bureau que nous avons une fois la Xubuntu installée :

Xubuntu-Bureau

Une présentation plutôt jolie et épurée au premier abord, ce qui et plaisant. Contrairement à Linux Mint Xfce, la barre de menu est placée en haut.

Le thème utilisé est Greybird disponible ici et les icônes sont celles d’elementary en version Xfce trouvables ici. Pour finir, si certains veulent utiliser le fond d’écran sur leurs PC, le voici :

xubuntu-focal

Côté noyau, Xubuntu 20.04 se base sur le 5.4.0-26 (contre le 5.3.0-46 dans la 18.04.3) et on peut voir qu’au démarrage le système prend un peu moins de 600 Mo de RAM :

Xubuntu-neofetch

Le menu d’applications est Whisker (comme sur Mint) :

Xubuntu-Jeux

Et comme on peut le voir sur la capture d’écran, cette distribution offre par défaut quelques petits jeux.

Côté applications, Xubuntu est plutôt bien fournie et permet dès son installation de réaliser la plupart des tâches bureautiques ou Multimédias.

On retrouve la célèbre suite LibreOffice en version 6.4.2.2 :

Xubuntu-LibreOffice

Gimp pour retravailler photos et images avec la dernière version en date :

Xubuntu-Gimp

Parole pour la partie multimédia :

Xubuntu-Paroles

Firefox dans sa dernière monture pour naviguer sur vos sites favoris :

Xubuntu-Firefox

En plus de cela, vous trouverez Xfburn pour graver CD/DVD, Thunderbird pour consulter vos mails, Ristretto pour visionner vos images et j’en passe !

Bien entendu, le gestionnaire de fichiers n’est autre que Thunar, celui par défaut avec l’environnement Xfce :

Xubuntu-gestionnaire-de-fichiers

Et voici ce que l’on retrouve dans les paramètres système :

Xubuntu-paramètres

Passons maintenant aux mises à jour et au gestionnaire de logiciels qui sont les exactement les mêmes que ceux que l’on retrouve dans Ubuntu. Commençons par le gestionnaire de mises à jour :

Plutôt propre et facile à prendre en main.

Concernant la gestion des logiciels, cela se passe via Gnome Software :

Xubuntu-Gnome-Software

Là encore, rien de bien compliqué, il suffit de cliquer sur le logiciel voulu puis de cliquer sur installer, tout comme pour la plupart des « stores » que l’on retrouve sur smartphone.

La gestionnaire propose les logiciels se trouvant dans les dépôts Ubuntu mais aussi ceux en Snap. En général, ceux venant des dépôts n’ont pas d’icône qui s’affiche :

Xubuntu-icone-manquante

Par exemple ici, si on préfère passer par les dépôts, il faudra prendre le KeepassXC qui n’a pas d’icône.

En soi, les deux fonctionneront mais pour ceux qui auraient des connexions avec un débit plutôt faible, il vaut mieux éviter les paquets snap car ils sont plutôt lourd dû au fait qu’ils téléchargent le logiciel ainsi que toutes les librairies dont il dépend.

En revanche, cela a l’avantage de pouvoir proposer à l’installation certains logiciels comme Skype ou Spotify (et bien d’autres) pour des personnes novices et aussi tenter d’harmoniser l’installation sur différents systèmes. Le système n’est pas forcément apprécié par tous mais ce n’est pas le sujet ici 🙂

Cependant, ayant fait quelques tests, j’ai remarqué plusieurs petits bugs. Notamment, certains logiciels bien présents dans les dépôts d’Ubuntu ne remontent sur Gnome Software. Exemple ci-dessous avec Plank (présent dans les dépôts depuis la version 16.04) :

Xubuntu-logiciel manquant

Qui est très installable sans souci en ligne de commande ou encore avec Synaptic (non installé par défaut et qui ne remonte pas non plus dans Gnome Software).

En faisant la même recherche sur Linux Mint, celui-ci remonte bien dans leur gestionnaire de logiciels :

Mint-Plank

Donc au final, tous les logiciels installables ne sont pas listés et c’est un peu dommage, c’est à mon sens, l’un des points faibles de cette distribution grand public.

Un sujet a été créé sur le forum Ubuntu pour remonter ce point. Honnêtement, je ne sais pas si cela aura une incidence ou pas.

Un autre choix qui ne me parait pas des plus pertinents (avis personnel) mais peut-être moins gênant, c’est le choix fait par défaut des raccourcis clavier et notamment celui pour ouvrir le menu Whisker :

Xubuntu-shortcut

Plutôt que d’utiliser la touche « Windows » ou aussi appelée « Super », il faut utiliser la combinaison « Ctrl+Echap », ce qui n’est certainement pas le plus logique pour une distribution qui a des chances d’attirer des nouveaux venus ayant connu que Windows.

Sur Mint, c’est bien cette touche là qui est utilisée par défaut :

Mint-shortcut

Bien entendu, cela peut être changé mais le choix par défaut reste contestable 🙂

Pour conclure :

  • La navigation est rapide et l’interface graphique plaisante OK
  • Après installation, l’essentiel des logiciels sont là pour le multimédia, internet et la bureautique OK
  • Les logiciels proposés ont des versions récentes OK
  • Support jusqu’en 2023 OK
  • Un système qui consomme peu de ressources OK
  • Logiciels non reconnus dans le gestionnaire de logiciels Non OK
  • Choix sur les raccourcis clavier pas forcément des plus pertinents Non OK

En espérant que cet article vous aura plu 🙂

N’hésitez pas à ajouter vos retours et commentaires sur cette version de Xubuntu !

 

8 réflexions au sujet de « Xubuntu 20.04 – Présentation et avis »

  1. Bonjour,

    Merci pour ce commentaire !
    J’ai téléchargé la version, pour essais, hélas, tout est en anglais…
    Au moins, pour les versions précédentes, on pouvait choisir sa langue de préférence.
    Après moult galères, j’ai fini par mettre le clavier en AZERTY (mais j’ai cherché), je suis arrivé à mettre LibreOffice aussi en français, idem pour Firefox, mais pour Thunar, impossible, pourtant, c’est un incontournable !
    J’espérais un peu trouver ici un téléchargement en français, mais non !
    Bon, j’ai découvert ce chapitre un peu tard, mais impressionné par l’anglais du début, je n’étais pas allé plus loin !
    Je pense attendre octobre avant de changer quoi que ce soit. Pour ma machine courante, je suis sous la 18.04.4 LTS qui fonctionne très bien et supportée encore quelques années. Je n’ai pas vraiment vu de nouveautés sensationnelles sur la 20.04.
    Merci encore !

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Alain,

    Tout d’abord, merci pour le commentaire.

    En soi, pas de grande nouveauté, juste quelques mises à jour au niveau logiciel, noyau et environnement.

    Pour Xubuntu, la 20.04 LTS est disponible dans plusieurs langues dont le français, même si en effet sur le premier écran, c’est en anglais :

    Il suffit de cliquer sur le Français pour basculer dans la bonne langue :

    Par ailleurs, quand on lance l’installation, il est redemander de choisir sa langue ainsi que la configuration linguistique :

    Si cela n’était pas présent, alors il y a des chances pour l’image ISO n’était pas bonne ou corrompue.

    L’image est téléchargeable ici : https://xubuntu.org/download/

    Je préconise par ailleurs de bien vérifier après téléchargement que l’image soit correcte. Cela est possible via terminal en utilisant la commande suivante :

    sha256sum nomficher.iso

    En espérant que vous réussirez à l’avoir en Français 🙂

    J'aime

  3. Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette info !
    A chaque nouvelle version, « ou patine un peu »…..
    J’ai testé sur deux portables :
    Pour le premier (parckard bell), j’ai booté sur la clé, l’install de démo s’est passée SANS les fenêtres de langues, ce qui explique l’anglais partout.
    Pour le second (acer), ça n’a jamais voulu booter sur la clé, bien que celle-ci ait été mise en premier dans le bios, ça chargeait, là-aussi, direct, sans les choix de langue.
    Après bidouille, j’ai réussi à avoir le choix du boot au démarrage, et là, j’ai pu prendre l’option d’essai, et j’ai bien eu les deux fenêtres de proposition de langues, comme sur les copies d’écrans ci-dessus, et comme çà se passait pour les versions précédentes. J’ai donc eu une démo en français, mais les libre-office et autres firefox restaient en anglais, mais avec la mise à jour des langues, ça marche. Et le clavier était bien en français !
    J’ai donc réessayé encore avec le pacard bell, rien n’y fait, il refuse de proposer le choix de langue !
    J’avais tenté, lors d’un premier téléchargement d’iso de vérifier mais je n’ai pas réussi à faire fonctionner l’opération, pourtant pratiquée aux mises à niveau précédentes, je vais encore faire d’autres essais. Cela dit, j’ai téléchargé deux fois, j’ai trouvé le même nombre d’octets sur les deux fichiers. Du reste, à l’install, le check se termine par « not errors fond ». Pour le test, il me manque l’empreinte.
    Un peu long, mais j’espère que ça pourrait servir pour d’autres personnes !

    J'aime

  4. Bonjour,

    C’est bizarre qu’il n’y ait pas cette option au démarrage car perso, elle apparaît systématiquement.
    Pour ça que je pense à un problème avec l’ISO.

    Elle a été téléchargée via Torrent ou en téléchargement direct ?
    Pour ma part, j’ai pris la seconde option.

    Et quel est le problème avec la vérification ?
    Un message d’erreur car normalement rien de particulier à faire en dehors de taper la commande dans le terminal.

    Merci d’avance des retours.

    J'aime

  5. Bonjour,

    En cherchant, j’ai un peu trouvé….
    D’abord, merci pour ces précisions.
    Donc, concernant le Packard Bell, je suis passé (encore) dans le Bios, et j’ai remarqué que la config de boot était positionnée sur UEFI (ou qqchose comme ça), j’ai changé en « Legacy », et c’est bien parti sur la clé, avec le déroulement normal ! Par contre, en revenant sur la connexion habituel (double boot – fait avec l’install de la 18. 4 – appareil d’occase qui était sous W$), ça ne repartait plus, il a fallu que je repasse sous UEFI.
    Pour les téléchargements, jusqu’à présent, je prenais le fichier .iso normal, puis j’ai tenté le « Transmission », qui m’était proposé pour ouvrir le fichier, et là, je me suis rendu compte que ce logiciel Transmission téléchargeait bien l’iso en question ! Vraiment, je crois que là, j’ai découvert l’eau chaude avec le fil à couper le beurre… Comme il est dit qu’avec Torrent il n’y a rien à vérifier, je vais garder la formule. Pour info, j’ai comparé le nombre d’octets du dernier fichier avec le précédent, j’ai trouvé le même nombre d’octets, donc, le processus a du se passer convenablement.
    Je crois avoir trouvé les bonnes solutions et espère que cela pourra aider d’autres, qui, comme moi, ne sont pas des experts en informatique !
    Merci à vous et j’espère trouver encore de nombreuses aides ou commentaires en français, le site de ubuntu est bien utile, mais un bon complément n’est pas à dédaigner !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.